Savoir rédiger un article de qualité en 5 étapes

Etre Rédacteur ou rédactrice, que ce soit pour le web ou pour l’imprimé, est un métier à part entière. C’est pourquoi il n’est pas facile de rédiger un article de qualité.  Mais lorsqu’on a un peu de méthode et quelques astuces, on arrive à s’en sortir ! 😉

Le Brouillon : une phase préparatoire indispensable

Bien souvent, on se dit que le brouillon, c’était une invention sadique de nos professeurs pour nous empêcher de terminer notre dissertation à temps… Mais il ne faut pas voir le mal partout et sachez-le : le brouillon est un outil indispensable lorsque vous vous lancez dans la rédaction de n’importe quel texte.

Le brouillon est ce qui va vous permettre de réfléchir dès le début à la structure de votre article : titre, sous-titres, paragraphes, accroche, chapeau, conclusion… Et souvenez-vous que « ce qui se conçoit bien s’énonce clairement ». C’est  Boileau qui a dit ça, et croyez-moi, Boileau en connaissait un rayon. Donc tous à vos brouillons, pour élaborer la structure de votre article !

Trouver la bonne accroche : c’est la clé !

Il est important d’attirer d’entrée de jeu l’attention de votre lecteur. Sur internet en particulier, l’attention que les internautes portent à ce qu’ils lisent est minime, surtout s’ils sont sur trois écrans en même temps, télévision allumée et en train de manger. Imaginez toujours le pire scénario.

Alors quelle sera l’accroche qui fera que cet internaute inattentif fera soudain l’effort de lire les premières lignes de votre article, et peut-être son intégralité ? C’est la façon dont vous parviendrez à l’appâter… Votre titre, votre chapeau et vos sous-titres sont à bichonner particulièrement, c’est ce que le lecteur (et Google) lira en premier. Ne négligez pas non plus les images ! Puis trouvez LA formulation séduisante qui saura interpeller votre visiteur.

 

Astuces pour rédiger un article

Apporter une véritable information au lecteur

Tous les jours sont produits des millions de contenus sur internet. Pourquoi votre article serait-il plus intéressant qu’un autre ? Parce que vous avez pris le temps d’apporter une réflexion qui vous est propre, de dégager une information qui constitue une véritable plus-value pour votre lecteur. Pour y parvenir, il ne suffit pas de lire quelques articles au hasard sur le sujet que vous voulez aborder et d’en faire un condensé.

Bien sûr il est toujours utile de faire des recherches au préalable sur le sujet en question. Mais ensuite, à vous de dégager l’information qui manquait. Cela peut-être un nouveau raisonnement que vous avez développé, des observations que vous avez faites en allant sur le terrain, un retour d’expérience, le résultat d’un sondage que vous avez mené, un visuel où vous êtes parvenu à synthétiser la situation… Les possibilités sont multiples. Mais souvenez-vous que vous devez toujours apporter l’information pertinente qui fera la différence.

LIEN VERS UN CONTENU DE QUALITÉ VOUS POSITIONNE EN TANT QU’EXPERT

S’adapter à sa cible pour ne pas lui parler javanais

Pour pouvoir s’adapter à sa cible, il faut d’abord être capable de l’identifier, et bien souvent ce n’est pas chose facile. Mais il faut faire l’effort d’y penser pour adapter le vocabulaire et le ton de votre article à son potentiel public. Vous n’allez pas rédiger un discours de remise de diplômes de la même façon qu’un billet de blog par exemple. En tous cas je ne vous le souhaite pas…

Surtout, il est important de se mettre à la place de votre potentiel lecteur. Si vous lisez actuellement ce billet sur la rédaction d’un article, il est possible soit que vous ayez des difficultés à le faire, soit que vous cherchiez des astuces pour améliorer encore davantage votre technique. C’est pourquoi j’adopte un ton relativement pédagogique, en expliquant point par point les étapes clés de la rédaction d’un article. Tout en essayant de ne pas être trop redondante et soporifique : j’espère que j’ai réussi à relever ce défi 😀

Conclure en beauté – What else ?

Pour que votre lecteur se transforme en lecteur satisfait, il faut non seulement lui avoir fourni l’information qu’il cherchait, mais aussi le laisser repartir avec le sourire. Pour cela, votre conclusion est décisive. Il ne s’agit pas forcément de le faire rire, mais de faire en sorte de terminer en beauté, pour que la dernière impression qu’il retienne de votre article soit positive.

Alors laissez s’exprimer votre créativité ! Tous les coups sont permis : un visuel, une citation, une vidéo, une blague, un dernier conseil, un secret de polichinelle… Car après tout, comme le disait si justement Pierre Dac, « Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l’ouvrir ». CQFD.

 

  • Madison Pires

    Merci de ces 5 étapes clés dans la rédaction d’un article. Voici mon premier essai, dans le cadre d’un cours de communication digitale à l’ISCPA de Lyon : http://www.keskiscpass.com/wordpress/love-your-imperfections/
    J’espère qu’il vous plaira !

  • Contentactic

    Très intéressant votre article ! 🙂